Moi, Marcion...
ou les fondements de l'antijudaïsme chrétien

 
Accueil

C'est qui Marcion ?

Chronologie

Bibliographie

1ère de couverture

4ème de couverture

Index du livre

Résumés

Pour commander

Contacts

Liens

 

 


Ce roman raconte l'histoire de Marcion de Sinope.

Armateur puissant et riche, 1er banquier de l'histoire chrétienne, il fut surtout un évêque itinérant entre 135 et 144, connu pour :
- l'invention des concepts d'Ancien et de Nouveau Testament,
- l'édition "industrielle" de l'Evangile de Luc, des Epitres de Paul de Tarse
- et de la mise en place de l'antijudaïsme chrétien sur l'Empire romain.

Son but était que l'Eglise chrétienne se sépare des juifs, de leur culture, rites, traditions et Livres Sacrés, afin de ne se consacrer qu'au Christ et aux Evangiles.

Ayant échoué à en convaincre le pape Pie 1er, il fut exclu de l'Eglise en 144. Il fonda alors le marcionisme, secte chrétienne intégriste et fanatique qui répandit un antijudaïsme haineux sur l'ensemble de l'Empire.

Ce concept pernicieux couvrit les IIe et IIIe siècle où il y eut plus de chrétiens marcionites que de chrétiens dépendants de la Grande Eglise. Leur antijudaïsme était d'une violence extrême.

Ce système de pensée néfaste perdure toujours deux mille ans plus tard, malgré tous les efforts faits par la chrétienté pour effacer toute trace du plus vénéneux des hérétiques chrétiens : Marcion de Sinope.

Copyright : Xavier Ponte-Corto de septembre 2006

Moi, Marcion...     ou les fondements de l'antijudaïsme chrétien